Quand c’est le cœur qui parle

Le 1 août 2014, par Rémi D.


Que ce soit au Parc des Princes, au Vélodrome ou à Gerland, les gros matches de Ligue 1 attirent toujours les people dans les corbeilles VIP des stades. Parfois simple spectateur en tournée promotion ou véritable supporter, chaque personnalité a toujours un avis sur le dernier match du week end.

« J'ai senti les Normands plus heureux que les Parisiens »

Pour Surface, certains VIP ont accepté de dévoiler leurs sentiments sur les clubs qu’ils supportent. Si certains se sont récemment trouvés des points communs avec le PSG, d’autres ne jurent que par leur club de cœur, celui qu’ils supportent depuis toujours et laisse parfois place à des anecdotes croustillantes. C’est le cas de Mickey 3D. Inconditionnel fan des Verts, le chanteur a « rencontré Romain Hamouma – on a fait de la guitare ensemble- et c’est un joueur qui aime la musique et qui se débrouille très bien ! Pourtant il a appris à jouer de la guitare tout seul ». L’ancienne Miss France Malika Ménard, affiche quant à elle sans détour sa passion pour le SM Caen de retour en Ligue 1. Si l’actuelle journaliste a été à l’école avec « pas mal de joueurs qui font des jolis parcours en Ligue 1 comme Prince Oniangué (Reims), Benoît (Costil) Ronald Zubar ou Bruno Grougi », elle a tenu à mettre l’accent sur la bonne ambiance qui règne au Stade Malherbe « J’ai assisté au titre du PSG et à la montée de Caen la saison dernière, et j’ai senti les Normands plus heureux que les Parisiens ». Vivement le prochain Caen-PSG. « Reims n’aurait pas besoin de l’apport d’un Russe ou d’un Qatari pour y arriver » Enfin Daniel Picouly, le célèbre écrivain met en avant les atouts encore non exploités de Reims, qui aurait pu permettre à son club de toujours de concurrencer les plus grosses écuries nationales et européennes : « Reims a une chance et une malchance : c’est une terre de champagne, et la loi Évin ne permet pas d’avoir sur son maillot des maisons comme Ruinart ou Dom Pérignon. Sinon, on aurait un club richissime et on aurait moins de problèmes… Reims n’aurait pas besoin de l’apport d’un Russe ou d’un Qatari pour y arriver, et pourrait très bien réussir avec les énergies financières locales. On pourrait avoir d’autres ambitions ». Retrouvez l’intégralité du dossier « Club de coeur » dans Surface 31 avec également Anne Hidalgo, Julien Doré, Camille Lacourt, Jean-Marc Mormeck, France Pierron…

PLUS D'ARTICLES