ITW I Pronostip.com, le site qui vous prend par la main

Le 22 mars 2016, par Enzo Wattinne


L'un est un ancien trader en paris sportifs et auteur de "L'indispensable des Paris Sportifs", l'autre est un ancien joueur de football de l'équipe de France et du PSG. Julien Mirabel et Vincent Guérin viennent de lancer un site : Pronostip.com. Pour la première fois, les fans de paris pourront compter sur un site de référence pour obtenir toutes les informations nécessaires à l'optimisation de leurs paris. Fini les pronostics hasardeux, ici, des experts répondent à vos questions. Interview.

Tout d’abord d’où est né ce projet ? et qui en est à l’origine ?

C’est moi, Julien Mirabel, qui suis à l’origine du projet, en tant qu’ancien trader j’ai eu envie d’aider les parieurs dans cette jungle de site de pronostics sur le web. C’est vrai, on ne sait jamais qui sont les personnes qui sont derrière les sites de paris. Il n’existe aucun site légitime. J’ai eu envie avec mon passif et avec mon bouquin, de monter le premier site de pronostics, réalisé avec des personnes compétentes. Vincent Guérin gère le côté sportif, c’est son rôle d’ancien joueur de haut niveau.

Quelle différence apporte le projet pronostip.com comparé aux autres sites de paris en ligne ?

C’est vraiment ça, la légitimité du site. Le grand point du site c’est sa différence. On ne sait jamais qui est derrière beaucoup de pages sur le web, qui sont en plus payants. Il y avait une place à prendre.

Julien vous assurez le côté professionnel avec les conseils techniques, Vincent vous apportez votre œil d’ancien pro du football, comment faites-vous pour apporter des conseils dans les autres sports comme le hockey ?

Il faut savoir que le foot représente 70% des pronostics du site. Vincent apporte son œil sur le sport qu’il connait à la perfection, le football. Dans le passé, j’ai fait du trading sportif dans tous les sports, j’en connais donc pas mal aussi. Mais l’objectif est de faire grossir l’équipe, pour mettre des experts dans chaque sport, de façon à apporter un œil pro dans le sport de prédilection de chacun.

Comment triez-vous les matchs dans les milliers qui se jouent par mois ?

On choisit en fonction de l’opportunité de gains et aussi sur la popularité du match. Comprenez que ne pas mettre PSG-Marseille se serait dommageable ; on propose des matchs « exotiques » aussi. On a une analyse assez pertinente et des éléments qu’on peut mettre en exergue par rapport à d’autres matchs.

Comment décidez-vous qu'un match sera payant ou non ?

Il existe des abonnements mais 90% du site est entièrement gratuit. Le but c’est d’apporter tout ce dont un parieur a besoin avant sa prise de décision. Il lui faut des stats, un comparateur de côte, une évaluation du marché pour optimiser son gain. Les matchs payants sont les plus « surs » et les matchs les plus demandés.

Avez-vous des données sur vos résultats depuis le lancement en février ?

Pas vraiment, car techniquement on ne peut pas le faire. On a déjà investi énormément dans les flux de statistiques en temps réel. On a des résultats positifs mais on ne communiquera pas les stats au jour le jour. Prenez l’exemple de RMC, Luis fernandez, on ne connait pas ses résultats et pourtant il donne des conseils depuis des années. Clairement, ce n’est pas l’objectif premier du site.

Vous dites comparer toutes les côtes de tous les sites fiables ? comment considérez-vous qu’un site est fiable ?

Nous on fait dans la légalité absolue, toutes les côtes sont faites sur des sites légaux en France. Nous nous basons que sur les sites reconnus par l’Arjel, (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne, NDLR), comme nous.

Comment définirez-vous un bon match à parier ?

C’est surtout un match où il n’y a pas votre équipe de cœur. On n’est jamais objectif dans ces cas-là. On a surtout toujours une déception au bout, disons que c’est aller à l’encontre de la bonne marche à suivre. Il faut chercher la « Value Bet », c’est-à-dire ce qui est mal analysé par les bookmakers.

Que pensez-vous des trucages dans le milieu du sport et des paris ?

Moi je relativise souvent ce point-là, c’est quelque chose qu’il faut réduire à sa substance. Sur des milliers de matchs il va y en avoir un qui va être truqué ; ce sont des exceptions très rares. Il ne faut pas rentrer dans cette parano. Il y a peu de matchs truqués. Les gens le pensent parce qu’ils perdent, tout simplement, et puis bon ça fait toujours une bonne excuse (rires).

Quelles sont les prochaines évolutions que nous pourrions voir arriver ?

Il va y avoir d’autres sites liés à l’actualité du sport. Ce sera les prochaines innovations. Avec ce lancement, nous allons rapidement lancer une chaîne Youtube. Elle permettra de parler prono avec des sportifs de haut niveau.

Pourquoi n’y a-t-il pas d’application alors qu’aujourd’hui tout le monde consulte son téléphone 30 fois par jour ?

Ce choix est complètement délibéré. Nous avons déjà un site ultra responsif, nous pensons que c’est suffisant, il est aussi bien développé pour mobile. Regardez  Bet365 que tout le monde connaît, ont-ils une application ? Non. Aujourd’hui, vous rangez vos applications dans la page huit de votre iPhone et vous n’y retournez jamais. Ce n’est donc pas une question de moyen mais de stratégie.

Et vous, pariez-vous ?

Non, plus trop. On a un peu trop de boulot.  On conseille c’est déjà pas mal, ça nous prend du temps, on essaie de le faire bien.

Que diriez-vous aux parieurs justement qui n’ont pas encore rallié votre site ?

De faire attention aux offres complètement obscures sur les pronos. Nous sommes les seuls où tout est défini. Une équipe d’experts, une société classique et une collaboration avec des bookmakers agrés. C’est notre valeur ajoutée.

Et vous Vincent Guérin, en tant qu’ancien footballeur professionnel, pourriez-vous être influencer dans vos choix ? 

On a tous des préférences par rapport à des équipes c’est certain. Après le côté professionnel, vous fait dire que dans votre analyse il doit y avoir une objectivité obligatoirement. Il faut rester conseiller et non pas devenir partie-prenante. Je pense que la légitimité passe par la logique et le sens de la réflexion.

Vous sentez-vous « au-dessus » des autres ?

Je ne me mets pas au-dessus de qui que ce soit. On n’a pas la science infuse sur ces sujets. Il faut amener des éléments et réduire vers un « entonnoir de conseils ».

Comment êtes-vous arrivé dans ce projet ?

C’est un ami commun qui nous a mis en relation Julien et moi. L’idée de mettre à profit mes connaissances et cela me paraissait être une très intelligente et intéressante. On a validé cette association. Je pense qu’on forme un duo très positif.

Rendez-vous sur le site et nous vous souhaitons bonne chance !

PLUS D'ARTICLES