Une famille en or

Le 30 septembre 2016, par Tony David


« Ils font et feront toujours partie de ma carrière ». Paul a conscience que son parcours doit beaucoup à des deux frères aînés, les jumeaux Florentin et Mathias, ainsi qu’à Yeo, sa maman. De ses débuts, au city stade de son quartier, jusqu’au sommet du foot mondial, petit voyage en pogbalie.

Lorsqu’il s’agit d’évoquer le comportement de son petit frère, un sourire plein de sous-entendu se dessine immédiatement sur le visage de Florentin Pogba : « Paul ? C’était une terreur ! Quand on le voit aujourd’hui on dirait que c’est une autre personne. Mais enfant, il était turbulent, capricieux… une vraie tête à claques ! À chaque fois qu’il y avait quelque chose il était dans le coup. Heureusement, il s’est assagi… ».

Son autre grand frère se souvient lui aussi de l’attitude quelque peu agitée du cadet de la famille : « Il aimait les embrouilles. Mes potes de ma génération venaient souvent me dire "faut calmer ton frère sinon on va lui rentrer dedans !". » La mère Yeo renchérit : « Il ne mâchait pas ses mots, même avec les deux grandes sœurs. Ils étaient comme chien et chat, et se chamaillaient tout le temps. Tellement, qu’on les surnommait Kirikou et Karaba (rires) ! »

Passé le divorce de ses parents lorsqu'il avait trois ans, Paul grandit avec sa mère et ses quatre frères et soeurs dans un appartement situé dans le quartier de la Renardière à Roissy-en-Brie. Yeo travaille comme caissière pendant que ses enfants vont à l’école. L’atmosphère à la maison ? « C'était plein de vie ! Quand ce n'était pas le ballon dans la maison, c'était la danse. Il y avait toujours de l'ambiance ! » se souvient la matriarche dans son nouvel appartement de Bussy-Saint-Georges.

YaFlo, Le Dos et La Pioche

Il y a Florentin, dit « YaFlo » et son frère jumeau Mathias, dit « Le Dos », en référence à son échine imposante. Deux garçons du genre costauds. Et donc le petit frère, de trois ans leur cadet : Paul, dit « La Pioche ». « C’était le chouchou. Dès qu'il demandait un truc on lui disait oui. Avec Florentin ça nous énervait mais on a vite compris qu'on ne pouvait rien y faire » sourit Mathias. « Comme c'était le petit dernier on le protégeait plus », sourit la maman. Leur ressemblance physique est frappante : les coupes de cheveux sont originales, la carrure imposante, les mimiques et le phrasé sont identiques. Chacun a pourtant sa personnalité. Pour Yeo, « le visage froid de Mathias donne l’impression qu'il est le plus énervé », ce sera donc « monsieur sérieux ». YaFlo, l’aîné des deux jumeaux, est « le plus foufou et le plus marrant, toujours en train de danser. C’est lui qui a le plus d’énergie », d’après Paul. Lui-même se définit comme « une fusion. J’ai mes moments agités et mes moments calmes ! ». À les écouter c'est Yeo qui a transmis le goût du show « C’est à cause d’elle qu’on est comme ça. Dès qu’on se retrouve on met de la musique et on danse ! » se marre Paul.

De nombreuses photos ornent la nouvelle résidence de Maman Pogba à Bussy-Saint-Georges, à dix minutes en voiture de l’ancien appartement de Roissy-en-Brie. (…)

Retrouvez la suite de l'article dans SURFACE 40 disponible ici

PLUS D'ARTICLES