LES BLEUES SOUTENUES PAR EDF

Le 4 août 2017, par Alex Paul Demetrius


Eliminées en quart de finale de l'Euro, les bleues auront malgré tout fait rêver des millions de français, et plus particulièrement une équipe de foot féminine que nous avons suivit en Hollande grâce à EDF, lors de la première confrontation face à l’Islande.

Début Juillet l’heure n’était pas à la désillusion, mais bien à l’espoir de décrocher un titre pour l’équipe de France Féminine. L’atmosphère générale était donc teintée d’optimisme lors de notre déplacement à Tilburg, sympathique petite ville de Hollande où les filles d'Olivier Echouafni, devaient affronter les Islandaises. Les supporters français avaient fait le déplacement en petit comité, ce qui n’était manifestement pas le cas des islandais, en nombre impressionnant, comme ce fut déjà le cas en France lors de la coupe d’Europe masculine. La viking army avait une nouvelle fois fois fait le déplacement en masse. En tant que supporter Français, il était parfois dur d’exister dans les rues de Tilburg. Mais ce n’est pas le nombre qui fait la qualité, et en ce qui concerne les supportrices française, d’authentiques connaisseuses, fans, et pratiquantes, avaient fait le voyage grâce à EDF. Partenaire des bleues depuis 2014, EDF avait en effet eu la bonne idée d’inviter des joueuses de la section féminine U13 de l’ES Guyancourt. Au centre d’une web série diffusée sur les réseaux sociaux « Eclairons le foot », les jeunes footballeuse du club avaient eu la chance de s’entrainer avec leurs idoles à Clairefontaine avant de se rendre en hollande pour soutenir les Bleues. Au programme de ce voyage ? un après midi découverte dans la ville de Tilburg, le match France/Islande, une séance d’entrainement le lendemain de la rencontre, et une entrevue avec Laura Georges. Aux anges, les joueuse de l’Es Guyancourt ont vécu un véritable rêve ponctué de séquences inoubliables : comme leur arrivée bruyante dans le stade de Tilburg afin de concurrencer les supporters islandais, ou bien leur rencontre pleine d’émotion avec Laura Georges. Orchestré par EDF, ce séjour s’inscrivait dans le partenariat global que le groupe a initié avec l’équipe de France Féminine. Avant le coup d'envoi de l'Euro, l'annonce des 23 joueuses c’était en effet déroulé au siège de l’entreprise, qui multiplie aussi des actions ponctuels comme : faire gagner des maillots et des places, ou bien floquer des photos de supporters anonymes sur le maillot des joueuses grâce à une application. (Crédit photo Equipe de France AFP)

PLUS D'ARTICLES