IMMERSION AU COEUR DU BAYERN

Le 25 avril 2018, par Alex Paul Demetrius


Alors que le Bayern Munich affrontera pour la cinquième fois consécutive le Real Madrid en demi finale de Champions League, nous sommes allez faire un tour à l'Allianz Arena en compagnie de Courtyard by Marriott, partenaire très actif du club bavarois

Kolossal, c'est le mot qui vient tout de suite à l'esprit quand on entrevoit l'Allianz Arena depuis l'autoroute. Au fur à mesure que l'on se rapproche, ce mot prend encore plus de sens. Témoin des exploits du club bavarois depuis 2005, L'Allianz Arena est un temple du ballon rond, mais surtout l'antre du Bayern, un ogre du football Allemand mais aussi mondial. Une visite en bonne et due forme du lieu donne tout de suite la mesure de ce qu'il reste à faire aux clubs français pour rivaliser un jour avec cette institution du ballon rond.

UN CLUB, UNE VILLE, UNE INSTITUTION

Ce qui frappe le plus, outre l'organisation qui règne à l'extérieur et l'intérieur du stade, c'est cette simplicité et accessibilité, rendu possible grâce à une discipline de fer. Ici, le star sytème s'efface devant l'esprit de famille chère au club bavarois. Il faut dire que la multitude des titres répertoriés autour de l'Allianz Arena dégonfle l'égo des joueurs en quelques minutes. Au Bayern, on a envie de faire partie de cette histoire collective, en laissant si possible son empreinte individuelle. Le club Bavarois ne dit pas non aux égos, bien au contraire ! Mais il faut accepter les règles de la maison rouge et respecter l'institution. En retour, le Bayern Munich assure un soutien sans faille, une reconnaissance éternelle, et la possibilité de figurer au panthéon des joueurs ou entraineurs qui ont portés ses couleurs. Sur la pelouse de l'Allianz, on comprend que Ribéry ne reviendra jamais en France. Chez nous, il ne retrouvera jamais le soutien, la popularité et le respect dont il jouit à Munich une ville qui vit au rythme de son club du football, en toute discrétion.

MARRIOTT & LE BAYERN : UN PARTENARIAT GAGNANT

C'est par l'intermédiaire du groupe hôtelier américain Marriott que nous avons pu nous rendre compte de la puissance extra sportive du club Bavarois. Partenaire hôtelier officiel du club jusqu'en 2020, la marque Courtyard by Marriott ne pouvait pas rêver mieux pour assoir son influence dans le football. De nouveau en demi finale de la Champions League, le Bayern prouve qu'il est encore sportivement solide, malgré les nombreux constats de déclin dont il a fait l'objet de la part des observateurs français après sa défaite contre le PSG. Pour comprendre la solidité du Bayern, il faut visiter son musée, ses infrastructures, et faire un tour au stade, qui est ouvert aux visiteurs 3 heures avant une rencontre de championnat. Au Bayern on a en effet la possibilité de s'assoir dans le siège de Ribéry ou visiter le vestiaire des joueurs un jour de match, ce qui paraît inimaginable dans un club français de l'élite. Le parcours du musée situé dans l'Allianz Arena, est calibré à la minute près, tout comme la visite du stade. Entre les différentes coupes, la totalité des maillots, on se plonge dans l'histoire passionnante de ce club pas comme les autres, et l'on constate que joueurs et entraineurs jouissent d'une véritable reconnaissance. Il y a par exemple le mur des entraineurs, sur lequel figure la photo de la totalité de ces derniers. Un supporter du Bayern peut donc faire un pèlerinage complet en une journée, match compris. De l'hôtel Courtyard by Marriott, en passant par la visite du stade et du musée, mais aussi l'achat de souvenirs ou de maillots au sein des nombreuses boutiques à même l'Allianz Arena, on peut manger Bayern, s'habiller Bayern, respirer Bayern, vibrer Bayern.

UN ACCUEIL ROYALE ET PRIVILEGIE

En ce qui nous concerne, après la visite d'un nouveau hôtel Marriott Munich Garching qui permettra au fan du Bayern de rejoindre l'Allianz Arena en quelques minutes, nous avons assisté en loge au match Bayern – Hambourg. Sur le plan sportif, peu de surprise. Une victoire 6-0, un Franck Ribéry en feu, et l'inquiétude de voir Corentin Tolisso sortir sur blessure. Mais au niveau de l'accueil, le choc ! Une loge au dimension impressionnante au centre de laquelle trônait un véritable lit deux places. Voir un match du Bayern dans l'enceinte de l'Allianz Arena depuis son lit n'est plus un rêve, mais bien une réalité. En guise de loge, c'est au sein d'une véritable chambre d'hôtel que nous avons pu voir le match. Doté d'un espace cuisine, nous avons aussi eu la possibilité de nous restaurer autour de plusieurs plats à thèmes (indien, italien, et bavarois). Cerise sur le gâteau, la venue dans notre loge d'Arjen Robben après le match, auteur d'un but ce jour là. En toute simplicité, ce dernier est venu nous rendre visite pour échanger avec nous, en survêtement et juste après la douche. Ce qui fait la spécificité d'un club comme le Bayern ? « son esprit de famille ! Ici, on se sent comme chez soi, ce qui est bien pratique lorsqu'on dispute de nombreux matchs et qu'on a pas souvent l'occasion d'être à la maison ». Ce qui frappe quand on rencontre Robben en chair et en os, c'est sa simplicité, sa "coolitude" et son calme qui tranche avec l'attitude de tueur ou de joueur capricieux qu'il peut parfois avoir sur les terrains. Dans la vie, le joueur hollandais est tout le contraire. Conscient que la fin de sa carrière approche, Robben nous a glissé qu'il profiterait de sa retraite pour faire des sports qu'il n'a pas le droit de faire actuellement, comme le ski par exemple. Mais pour lui, l'objectif est surtout de terminer sa carrière en beauté, avec pourquoi pas une finale de Champions League. Avec 284 000 membres pour 60 Euros, plus 340 000 fans membres de clubs de supporters, le Bayern est une machine de guerre qui offre la possibilité d'optimiser en amont dépenses, recettes, déplacements, etc.. Liés aux fonctionnement du club. Cela laisse peu de places pour voir un match à la dernière minute. Selon le témoignage d'un supporter munichois de la première heure, Emmanuel Knauer, « il est aujourd'hui presque impossible d'assister à un match du Bayern, que ce soit en championnat ou en coupe. La liste d'attente est beaucoup trop longue. Il y a les abonnés avant vous, puis les membres, et les clubs de supporters ». Seul les privilégiés pourront donc assister au choc entre le Bayern Munich et le Real Madrid.

PLUS D'ARTICLES