Romancier, critique et scénariste à succès  (Entre les Murs en 2008), François Bégaudeau est un fou de football. Ce Nantais de coeur ne jure que par le jeu à une touche de balle du Barça et par l’élégance technique de Samir Nasri.

Fils d’enseignants, François Bégaudeau grandit à Nantes. Très tôt, il se passionne pour le football. Ses idoles ont pour nom Michel Platini ou Kenny Dalglish. Adolescent, il s’inscrit dans le club nantais de Mangin Beaulieu où il est milieu droit. Il y reste cinq ans et y apprend les bases du jeu collectif. Supporter du FC Nantes dès le début des années 80, il est un fidèle du stade Marcel-Saupin et conserve encore aujourd’hui un profond respect pour les formateurs du jeu « à la nantaise » : Denoueix, Arribas, Suaudeau… Son diplôme d’enseignant en poche, il devient professeur de français au collège Mozart à Paris dans le XIXe. Passionné par l’écriture, il sort son premier roman en 2003, intitulé Jouer Juste, où il mélange avec habileté son érudition pour le geste technique et la confession amoureuse. Quatre ans plus tard, le réalisateur Laurent Cantet lui propose d’adapter au cinéma son roman Entre les Murs. Bégaudeau se fait scénariste, le film est présenté en compétition à Cannes en 2008 et obtient la Palme d’or. L’écrivain devient alors un habitué des plateaux télé et intervient comme chroniqueur dans plusieurs émissions culturelles : Ça balance à Paris sur Paris Première ou encore Le Cercle sur Canal + aux cotés de Frédéric Begbeider. Cette année, le Nantais signe un nouveau roman La Blessure, la vraie (Éditions Verticales), dans lequel l’auteur revient sur les lieux de son enfance. Parisien d’adoption, il nous donne rendez-vous à l’intérieur d’un café populaire du XIe. Intransigeant, espiègle, un brin ironique, à l’image de ses romans, François Bégaudeau est un vrai passionné de football hanté par le beau jeu, qui en parle avec panache et clairvoyance.

François Bégaudeau ©Vivien Lavau

Laissez votre commentaire

COVERS

VIDEOS

  • Chargement de YouTube

TWITTER

FACEBOOK