Danse avec les loups

, par Surface

L’un est né un jour de février 1990 dans le 18e arrondissement de Paris. L’autre, quelques années plus tôt, en 1967 à Saint- Denis, dans le département du 93. Pour cette nouvelle couverture de Surface, nous avons réuni deux personnages incroyables, qu’a priori pas grand chose ne rapproche, quoique… Mamadou Sakho, le plus jeune, a vu le jour l’année où Joey Starr, le plus ancien, sort avec son compère Kool Shen, le premier album d’un jeune groupe qui va devenir un symbole, une légende pour toute une génération : NTM. Didier lui, a lâché son premier cri (et il y en aura bien d’autres) à St Denis donc, ville où le Stade de France sortira de terre bien après. L’endroit même où Mamadou effectuera ses premiers pas en bleu, plus tard, pour écrire, qui sait, une nouvelle page de l’histoire de l’équipe de France. Deux hommes aux destins hors normes. D’un côté la musique, et de l’autre le football comme exutoires. Deux milieux si différents, et pourtant si semblables. « Danser avec les loups, prendre des coups, les rendre, tomber, se relever, puis réussir, être reconnu, respecté, adulé, et tomber puis se relever encore. » Combien de gamins du 9.3 ont rêvé un jour de rapper au Stade de France ? Combien de minots du 18e ont rêvé de faire lever le Parc des Princes ? Ces deux-là, eux, ont réussi leur «Paris » à force de talent, de caractère, et d’abnégation. Il y a quelques années, j’ai eu le privilège d’être présent au premier entraînement de Mamadou avec les pros du PSG. Il avait 17 ans à peine, et je me souviens avoir dit au coach (à l’époque Guy Lacombe) : « Celui là, il sera un jour capitaine des bleus. » Pour l’instant, je n’ai pas tout faux ! Merci donc, messieurs, du fond du coeur, d’avoir accepté de vous livrer un peu plus dans ce nouveau numéro de Surface. Votre parole est rare, vous deux réunis encore plus, alors on vous écoute, car chacun de vous, dans son domaine respectif, est au coeur de l’actualité. Didier explose les écrans, a sorti un nouvel album, et fait une tournée dans toute la France. Quant à Mamadou, il est à la conquête de la Ligue 1 et des bleus, « à base de Popopopop ». Messieurs, recevez toute notre amitié, et celle de nos lecteurs. Bravo, et bonne route.

Jérôme Alonzo

Jérôme Alonzo ©Vivien Lavau

Laissez votre commentaire